Une micro Franchise en Afrique

entrepreneur du monde

Franchise en Afrique pour l'énergie

Wedo : Entrepreneur du monde développe une Franchise en Afrique au service de l’énergie. Pouvez vous nous en dire plus?

Armelle Renaudin : Il s’agit d’une micro franchise en Afrique mais aussi en Haiti et aux Philipines. A l’origine nous développions des projets sociaux via le micro crédit. par exemple avec 120 e une veuve Togolaise peut monter une petite épicerie et sortir de l’exclusion. Notre première action a donc été la micro finance sociale. Notre expérience terrain nous a fait évoluer vers un concept tournant autour de l’énergie pour plusieurs raisons. Les mauvaises combustions sont responsables de 4 millions de mort par an, soit plus que le palu et le Sida réuni. Les solutions traditionnelles sont 25 % plus chères pour les personnes qui les utilisent.Elles sont aussi une source de dégagement de gaz à effet de serre évitables.

Comment développez vous cette micro Franchise en Afrique?

Franchise en Afrique pour l'accès à l'énergie Nous sommes présent au Bénin et togo, au Burkina et au Sénégal. Nous implantons dans un premier temps une antenne, nous recrutons des vendeurs et développons des actions marketing : animation de scénettes, distribution de flyers. Les ventes sont assistées par notre capacité à proposer un micro crédit. En 5 ans nous avons vendu 40000 produits dans 4 pays qui ont généré 50 millions d’euros d’économies, ont produits 105000 heures de bon éclairage. Nous avons économiser 110000T de CO2 et 57000 T de bois. quand on sait que la déforestation correspond dans le monde à 57000 terrains de foot par jours…

Quel est le taux de remboursement de ces micro crédit pour les Franchise d’énergie en Afrique?

Franchise en Afrique et entreprenariat socialAR : Il est très bon, de l’ordre de 98%. Entrepreneur du monde fait des prêts moyens de 220 €, à 88% pour des femmes défavorisées.Nous ciblons les personnes les plus vulnérables Nous tenons à ce que le prêt, bien qu’individuel, soit accompagné d’une démarche collective de formation et de socialisation. Nous avons des similitudes avec les tontines, bien qu’il n’y ait pas chez nous de notion de mutualisation du risque. Les formations que nous opérons traitent de calcul de prix de reviens, de notion de marges, de chiffre d’affaire et de bénéfices. Nous parlons aussi des gestes à réaliser pour faire disparaître le choléra. Nous parlons aussi de l’espacement des naissances

wedo : Ou en êtes vous dans le développement développement d’Entrepreneurs du monde?

AR : Notre ONG est reconnu pour son savoir faire. nous sommes 200 personnes. Lorsque nous développons une antenne nous l’accompagnons vers son autonomie financière entre cinq et sept ans. Aujourd’hui nous cherchons à densifier nos actions dans les pays ou nous sommes présents autour de nos trois actions principales :
1 La micro fiance sociale
2 l’accès à l’énergie
3 La création de TPE
Le entreprises représentent 39% de notre financement : c’est déterminant. Certains dirigeants ont émis l’idée de rendre visite aux bénéficiaires des micro crédit. Nous travaillons aujourd’hui à organiser ces rencontres en bidonville.

Wedo : En terme de lien nord-sud c’est original et certainement très utile. Bravo pour tout ce que vous faites!