AFRIQUE ET BTP : UN CONTINENT EN CHANTIER

Le marché mondial de la construction devrait croître de 70%, d’ici à l’horizon 2025, selon Oxford Economics. En Afrique, des pays comme le Nigéria constituent les locomotives de ce secteur en pleine expansion. L’OCDE estime que plus de 50 milliards d’euros devraient être investis par an dans les infrastructures du continent au cours de dix prochaines années. Telles sont les conséquences bien réelles du développement de l’Afrique. « Le Nigéria qui est le pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 170 millions d’habitants en 2012, affiche aujourd’hui un déficit d’environ 17 millions de logements, selon Mike Onolememen, ministre nigérian des Travaux publics. Un manque qui nécessiterait plus de 361,3 milliards de dollars pour être comblé selon les estimations du gouvernement nigérian qui veut amener à terme, le pourcentage de ménages propriétaires à 25% », précise Ibrahime Souleymane, du site internet lesafriques.com.

Aide au développement en Afrique : Lafarge en action

Les cimentiers sont déjà à pieds d’œuvre pour tenter de répondre aux énormes demandes du marché de la construction en Afrique. « Le groupe nigérian Dangote Ciment compte par exemple investir quelque 1,7 milliard d’euros sur cinq ans à travers la création de cimenteries dans une dizaine de pays africains, précise le même article. Certaines de ses unités sont déjà opérationnelles. A terme le groupe veut porter sa capacité de production à 50 millions de tonnes de ciment par an. D’autres acteurs comme le leader mondial Lafarge ou le groupe marocain Cimat sont aussi dans une dynamique d’investissements de masse pour accompagner le boom que connaît le secteur de la construction sur le continent. »

L’ère de la Chinafrique dans l’aide au développement en Afrique

Mais – car il y a un mais – la guerre fait rage sur place entre ces entreprises tricolores et leurs concurrents… chinois, devenus désormais incontournables dans le paysage africain. « La France a perdu du temps dans son positionnement sur le continent africain en menant des débats stériles et n’a pas été attentive à l’arrivée de la concurrence », relevait ainsi Pierre Moscovici – alors ministre du commerce extérieur en 2013. Et le moniteur.fr de rappeler qu’entre 1990 et 2011 la part de marché de la Chine sur le continent africain est passée de moins de 2% à 16%. « Ce qui fait la force des Chinois, c’est leur célérité », expliquait dans les colonnes du magazine Donald Kaberuka, président de la Banque Africaine de Développement (BAD). « Ils arrivent avec des solutions de financement et sont très rapides. C’est pour cette raison qu’ils ont remporté de nombreux contrats en Afrique ». Et un récent rapport – cité par le moniteur.fr – appelle justement, dans ce contexte de développement en Afrique, à « un renforcement des instruments financiers européens en faveur de l’Afrique et des échanges entre banques de développement de manière à mobiliser davantage les outils multilatéraux ». Affaire à suivre.

——————
Liste des 10 premières entreprises africaines du BTP (2011 / source : Jeune Afrique)
1 MURRAY & ROBERTS HOLDINGS Travaux publics AFRIQUE DU SUD
2 ORASCOM CONSTRUCTION INDUSTRIES Travaux publics EGYPTE
3 THE ARAB CONTRACTORS – OSMAN AHMED OSMAN & CO. Travaux publics EGYPTE
4 WILSON BAYLY HOLMES – OVCON Travaux publics AFRIQUE DU SUD
5 GROUP FIVE HOLDINGS Travaux publics AFRIQUE DU SUD
6 GRINAKER – LTA Travaux publics AFRIQUE DU SUD
7 HOLDING YNNA Bâtiment MAROC
8 AURECON HERITAGE COMPANIES Ingénierie AFRIQUE DU SUD
9 JULIUS BERGER NIGERIA Travaux publics NIGERIA
10 MASSBUILD Bâtiment AFRIQUE DU SUD

Les articles concernant ce secteur :

batiment au Sénégal DAKAR

LA MONTEE DE L’ IMMOBILIER A DAKAR

IMMOBILIER ET LOYER A DAKAR Un secteur à la percée fulgurante: Dakar, une ville en mouvement avec un secteur immobilier qui explose, entrainant naturellement une montée vertigineuse du coût du loyer.

Voir tous les articles