Investir en Afrique : Les pays cibles

Les critères de choix pour investir en Afrique sont nombreux…et très culturels.

Le choix affectif des Français

La France possède avec l’Afrique un lien historique tout à fait spécifiques. L’immigration et la rencontre des peuples a créé des histoires familiales propices à l’investissement. Néanmoins les Français restent marqués par l’histoire de la colonisation et marchent sur des pincettes, ils sont les rois des « financement d’études » et l’opportunisme des autres acteurs mondiaux les laisse souvent perplexe.

La Chine s’est éveillée :

« Quand la Chine s’éveillera » disait Alain Perfite…Aujourd’hui c’est fait. La première puissance mondiale est aussi la première force étrangère en terme de part de marché gagnées. A côté de ces chiffres la France fait figure de belle endormie. Les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont augmentés de 89% en 2012! (source le monde diplomatique)

Les Américains opportunistes pour investir en Afrique :

Du côté de l’ouest l’Afrique est à la mode. Beaucoup plus direct que les Européens, ils investissent en masse dans les secteurs du pétrole du gaz et sur les projet photovoltaïque d’envergure. Plus orienté business qu’échange culturel, ils ont une puissance financière de grand groupe que seule la Chine peut égalée aujourd’hui

L’Europe est-elle la bonne pioche pour investir en Afrique?

D’autres pays Européen tirent leur épingle du jeu. L’Espagne, qui a un pied en Afrique a des prix plus concurrentiels que la France. Notamment dans tous les produits de l’équipement de l’Habitat. L’Italie et ses machines outil profite de l’industrialisation actuelle du continent Africain. Quant à l’Allemagne, ses ETI ont tendance à monter dans le train d’entreprise Françaises, plus à même de franchir les barrières culturelles. Investir en Afrique est difficile d’accès pour la rigueur Germanique.

Des marchés disparates :

Pour investir en Afrique il faut appréhender les spécificités des pays. La consommation, la législation, la fiscalité. Rien n’est homogène dans ces 53 pays. La clée relève souvent d’une démarche stratégique cohérente, soutenue par des moyens financiers conséquents.

 

Afrique

Les perspectives macroéconomiques du « Continent Noir » restent très favorables, grâce à un taux de croissance moyen qui s'est maintenu autour d ... En savoir plus

Algérie

Le modèle économique algérien, qui s’appuie sur des recettes provenant à plus de 95 % des hydrocarbures, est le plus dynamique de la région. Le ... En savoir plus

Bénin

Après une première victoire au scrutin présidentiel de 2006, le chef de l’Etat a obtenu aux élections législatives de mars 2007 la majorité ab ... En savoir plus

Cameroun

L'exploitation des réserves de pétrole off-shore depuis plus de 40 ans a fait de ce pays de 22 millions d’habitants – noté BB par l’agence St ... En savoir plus

Côte d'Ivoire

Affichant une croissance « à la chinoise » - près de 9 % en moyenne – le pays de Houphouët-Boigny (père de l’indépendance) dispose, relève ... En savoir plus

Maroc

Blotti entre sable (Sahara) et mer (océan Atlantique et mer méditerranée), le Royaume de Mohammed VI bénéficie d’une croissance soutenue pouss ... En savoir plus

Nigéria

Résultat d’une forte croissance sur la dernière décennie et d’un changement des bases de calcul de son PIB, le Nigeria s’affiche aujourd’hu ... En savoir plus

Sénégal

Avec sa nouvelle stratégie de relance, baptisée Plan Sénégal Emergent (PSE), Dakar cherche à devenir une sorte de Dubaï régional et le principa ... En savoir plus

Tunisie

Trois ans après le Printemps arabe, c’est une nouvelle Tunisie qui s’ouvre au monde. Le pays tente de regagner la confiance des investisseurs ét ... En savoir plus