Développer une entreprise en Afrique : ARES et la dépolution de l’eau

Equipe d'ARES DEVELOPPEMENT pour développer une entreprise en Afrique

Wedo : Marcel COLLOMBET : Vous développez une entreprise en Afrique, un système de potabilisation de l’eau : racontez nous.

– Marcel COLLOMBET : ARES DEVELOPPEMENT est installée au Cameroun, à Yaoundé, dans le quartier BASTOS depuis septembre 2013 grâce à sa filiale camerounaise, ARESCAM. Nos activités sont les suivantes : Etudes , Conception, Réalisation, Installation d’unités de potabilisation de 2 M3/ H à 150 M3/H pour les communautés rurales, périurbaines et urbaines. Nous réalisons aussi des « BASE VIE, » avec des traitements spécifiques : sel, fluor, manganèse, fer  et l’éradication des virus, bactéries, levures, lutte efficace contre le choléra et la typhoïde

Cette action de santé publique se poursuit également au niveau des particuliers mais également pour le monde hospitalier, hôtels, restaurants, écoles, cantines, dispensaires, par la diffusion de réacteurs Ultra-Violet « BIO-UV » qui s’adaptent sur les réseaux existants mais également sur les forages. Certains réacteurs peuvent être alimentés en énergie par des panneaux photovoltaïques. Ce traitement de l’eau est proposé aux entreprises du secteur agroalimentaire, en eau de très haute qualité pour les sociétés chimiques, cosmétiques, pharmaceutiques et pétrolières. Dans le cadre de la gestion de l’eau dans certaines communes, ARESCAM diffuse des bornes fontaines avec carte monétique prépayée apportant aux différentes communautés une très grande souplesse dans la gestion de l’eau.

Wedo Vous travaillez avec des partenaires Français ?

TRAITEMENT DE L EAU EN AFRIQUEARESCAM peut, avec un partenariat rhône-alpin, s’occuper de l’ingénierie de stations de pompage, systèmes de télégestion des installations, ingénierie électrique HTA et BT, contrôle commande vannes, microcentrales et auxiliaires; ARESCAM est expert en ingénierie dans les zones à risques ATEX poue le contrôle de commande de pompes et compresseurs pour industries agroalimentaires, pharmaceutiques, pétrolières, métallurgie, cimenteries. Avec un partenaire lyonnais,  ARESCAM diffuse des bornes incendies mais également du matériel pour les équipements liés à l’eau comme les vannes de régulation, branchements, sectionnements, raccordements, protection des réseaux, équipement des réservoirs, irrigation, protection sanitaire. Il en est de même pour la division « réacteurs UV ».
Dans le domaine du service, ARESCAM a des experts pouvant auditer et expertiser des installations existantes aussi bien pour les communautés, les sociétés de distribution et de traitement, les entreprises industrielles. Pour développer notre entreprise en Afrique, viennent de nous rejoindre en janvier 2015   deux consultants en informatique pour l’organisation de projets, management d’ équipes, infrastructures IT, fourniture d’un service Clés en main, international multiculturel et multi-sites.

Depuis janvier 2015, ARESCAM lance deux lignes de production locales en Afrique. La première consiste en la fabrication de latrines sèches démontables « KADY » sans eau, sans produit chimique, 100% écologique, à destination des chantiers, des écoles, des marchés locaux, des ONG et associations humanitaires. Pour les événements, un service location sera opérationnel en février 2015.La deuxième concerne la fabrication de fours solaires basiques permettant à des populations isolées, des camps de réfugiés, des écoles, d’avoir un accès à la cuisson de nourriture grâce au soleil.

Wedo : Comment assurez vous votre développement en Afrique ?

– Depuis fin décembre 2014,  ARESCAM accueille dans ses locaux la filiale camerounaise d’une société de communication stéphanoise, GLOBE.COM.
La mise en commun des fichiers, des relations, des contacts de chaque société  permet un développement plus rapide des activités de chaque entité.
Désormais l’ensemble représente 19 personnes dont 2 dirigeants, 1 superviseur,5 permanents, 2 consultants et une équipe de 9 apporteurs d’affaires.

Wedo : A votre avis quelles sont les clés d’une croissance aussi rapide ?

– La connaissance progressive des structures, des mentalités, des contacts établis depuis plus de 3 ans est un dur chemin mais un passage obligé. Rien n’est facile, loin de là, même si la langue parlée par tous est le français. Les us et coutumes, l’administration  font que la prudence est importante. Maintenant que nous avons clairement identifié plusieurs marchés aussi bien au Cameroun que pour la zone CEMAC, ARESCAM peut développer sur plusieurs fronts son savoir, son expertise. Le dernier salon PROMOTE de Yaoundé en décembre a permis d’asseoir les acquis et de mettre en place la structure adaptée à notre croissance prévue en 2015. Nous sommes aujourd’hui sereins pour développer une entreprise en Afrique.

Wedo : Quelles sont vos perspectives en terme de développement ?

TOILETTE SECHE EN AFRIQUE- Apporter un confort à une population camerounaise qui souffre, comme dans d’autres pays, d’un manque d’eau de qualité. Eradiquer le choléra et la typhoïde est un des objectif d’ARESCAM en mettant en avant la technologie du traitement UV. Puis les traitements spécifiques : sel, fer et manganèse.

Enfin dans sa partie « traitement et gestion de l’eau » participer à des consortiums développant de grands travaux au Cameroun mais aussi dans toute la zone CEMAC. La mise en place de latrines sèches dans des écoles, dans les camps de réfugiés, les marchés, les chantiers ou pour des événements est également, pour ARESCAM, un objectif prioritaire pour 2015.